Top Nouveaux

Biographie : Teta Diana

March-26
03:32 AM 2016

Teta a été élevée en Ouganda et rentré au Rwanda après le génocide de 1994 ; a vécu à Butare (maintenant Huye), a fréquenté l’école primaire Elena Guerra et Groupe Scolaire Officiel de Butare (maintenant Indatwa n’Inkesha School) pour l’enseignement secondaire inférieur. Elle a complété son secondaire supérieure à IFAK à Kigali, avec spécialisation en physique-chimie-mathématiques.
En 2012, elle a été un des quatre candidats qui représentait le Rwanda dans la competition Tusker Projet Fame, un concours de musique de l’Afrique orientale, façonnant son avis à l’univers musical. Un an plus tard, elle rejoint la célèbre groupe de musique traditionnelle locale Gakondo groupe comme unique artiste féminine, l’artiste à plusieurs reprises, y compris les événements nationaux et festivals régionaux comme le FESPAM. 
Parallèlement, Teta a écrit et enregistré plusieurs chansons afro-pop, mélangeant son natif Kinyarwanda, Anglais, Français et le Swahili — lorsqu’elle a émergé comme un jeune artiste prometteur avec influence mainstream, conduisant son chemin à travers des plus grands concours de musique du Rwanda Primus Guma Guma Super Star (PGGSS), éminent événement de la diaspora Rwanda Day et lors de concerts en Suède, en Belgique et aux États-Unis.

En 2014, Teta a écrit et interprété Ndaje, une chanson dédiée à la 20ème commémoration du génocide de 1994 contre les Tutsi, répandant son message d’unité, de réconciliation et d’espoir pour la nouvelle génération. En 2015, la chanson lui a valu l’attribution à l’Afrique femmes autonomisation fête à Stockholm, Suède. En décembre de la même année, Teta a également reçu le célébrant jeunes rwandais Achievers Award (CYRWA) première dame Jeannette Kagame permettant d’utiliser son talent pour inciter les jeunes collègues et promouvoir la musique traditionnelle dans tout le pays.

Publié par René Gitangaza

Partager

Écrire votre commentaire

E-mail yanyu ntaho izagaragazwa.
Ahari aka kamenyetso * ningombwa kuhuzuza