Enfants & Femmes

A 16 ans, il se pend dans sa cellule

November-11
16:15 PM 2015

Un adolescent de 16 ans, emprisonné pour un mois au sein de la prison de Pontet (Vaucluse) s’est donné la mort par pendaison, la semaine dernière. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de la mort.

Drame à la prison de Pontet (Vaucluse). Un mineur de 16 ans a été retrouvé mort dans sa cellule, la semaine dernière. Le jeune home s’est donné la mort par pendaison en utilisant un morceau de drap, attaché ensuite aux barreaux de safenêtre.
Lors d’une ronde, vendredi 23 octobre, deux surveillantsont pu donner l’alerte, précise le parquet.

"Comportementinquiétant"
L’adolescent avait intégré sa cellule le 2 octobre dernier, pour un mois, dans le quartier des mineurs. Le juge des libertés et de la détention du tribunal de grande instance de Tarascon avait en effet jugé bon de révoquer son contrôle judiciaire pour "comportement inquiétant et des problèmes qui ont suscité des plaintes" alors que le jeune home était placé au centre éducatif fermé de Narbonne (Aude) pour vol.

"Aucun élément suspect"
Le procureur de la République à Avignon, Bernard Marchal, précise : "Il avait vu un psychiatre le 15 octobre et le jour du décès". Ce dernier ajoute qu’" aucun élément suspect" n’avait été relevé par l’équipe educative avant le suicide du détenu.
Par ailleurs, "aucun écrit" susceptible d’expliquer le geste n’a été retrouvé dans la cellule.

Réunion de crise
Cette affaire jette le trouble sur la prise en charge des mineurs au sein des centre spénitenciers. Des suites de la disparition de l’adolescent, le procureur a expliqué qu’une réunion entre le parquet, le centre pénitentiaire et la protection judiciaire de la jeunesse avait été mise en place dès le lendemain des faits afin "de faire le point sur les modalités de la prise en charge des mineurs".

Afin de déterminer les causes exactes de la mort, une information judiciaire a été ouverte par le parquet d’Avignon.

Source : yahoo
Par : Rene Gitangaza

Partager

Écrire votre commentaire

E-mail yanyu ntaho izagaragazwa.
Ahari aka kamenyetso * ningombwa kuhuzuza